Réponses aux questions les plus fréquentes

Vous êtes ici : Accueil > FAQ

Prendre la décision de confier ses difficultés de chef d’entreprise à un tiers n’est pas simple.

Quelques réponses aux questions que vous pouvez vous poser avant de franchir le pas.

Pourquoi recourir à un avocat pour une prestation de conseil ?

Le conseil relève des missions naturelles d’un avocat au même titre que le contentieux. En faisant appel à un conseil expérimenté dès l’apparition des difficultés, vous prenez rapidement les décisions les plus sûres et vous diminuez le risque d’avoir un contentieux. Le conseil vous permet de prendre du recul sur une situation complexe et vous aide à construire une solution juridique adaptée à vos objectifs professionnels. En acceptant d’être conseillé en amont, vous gagnez un temps précieux que vous pouvez consacrer au développement de votre entreprise.

Face à la diversité des offres et des prestataires, faire appel à un avocat vous garantit le respect d’une déontologie exigeante. Vous êtes ainsi assuré de travailler avec un partenaire compétent mais également indépendant, fiable et responsable.

Pourquoi utiliser une formule d’abonnement pour mon entreprise ?

Votre effectif ne justifie pas les services d’un juriste en droit du travail ou même d’un responsable ressources humaines ayant ce type de compétence. Vous avez néanmoins des questions et vous hésitez à contacter un  avocat par crainte d’un coût disproportionné et incertain. Les formules d’abonnement sont adaptées à vos besoins et donc à l’effectif de l’entreprise. Vous  lissez sur l’année ou sur le semestre ce que vous coûtera l’assistance permanente de l’avocat. Vous n’avez plus à hésiter avant de le contacter pour répondre à vos questions. L’abonnement inclus le conseil juridique en droit du travail et la rédaction de documents associés, hors contentieux. Les obligations respectives sont détaillées dans une convention d’abonnement.

Pourquoi ne pas utiliser les modèles juridiques en accès libre ?

La rédaction de modèles réellement adaptés à vos besoins est indissociable d’une prestation de conseil. Vous pouvez trouver en accès libre une multitude de documents plus ou moins corrects, plus ou moins « à jour » et plus ou moins onéreux mais sans conseil et donc sans garantie quant à leur fiabilité. Vous ne serez pas accompagné dans le choix des options les plus pertinentes pour votre entreprise. La mise à disposition de modèles non personnalisés de documents juridiques est libre mais seuls des professionnels autorisés, dont les avocats, peuvent y associer un conseil juridique personnalisé vous garantissant ainsi sécurité et efficacité.

Le code du travail au service des entreprises ?

Menacé, décrié et maintes fois remanié, j’ai la conviction que le code du travail n’est pas responsable de toutes les difficultés quotidiennes des chefs d’entreprises, notamment de TPE / PME. Il ne s’agit que d’un outil, pas aussi complexe ni aussi bloquant qu’il n’y parait. Le rôle du conseil n’est pas de trouver la réponse technique à votre question pratique mais de vous proposer un panel de solutions adaptées à vos enjeux et à vos contraintes et de vous accompagner dans la prise de décision et la mise en œuvre pratique de votre décision. Le code du travail offre bien souvent la souplesse suffisante pour s’adapter à votre entreprise et non l’inverse.

Les avantages d’un cabinet individuel et spécialisé ?

Connaitre personnellement votre conseil, savoir qu’il traitera votre dossier du début à la fin permet de développer une relation de confiance. Vous gagnez du temps et n’avez pas besoin de redonner les informations à chaque nouvelle demande. Votre avocat sait qui vous êtes, ce que vous faites et ce qui vous convient le mieux.

De nombreux cabinets proposent des prestations en droit du travail mais peu ont une expérience opérationnelle et le savoir-faire sur les sujets collectifs tels que les élections professionnelles, les négociations collectives, les relations avec vos représentants du personnel. Avoir travaillé en entreprise permet d’intégrer les contraintes opérationnelles dans les préconisations juridiques.

Être indépendant ne signifie pas être seul. Le cabinet travaille en réseau avec d’autres professionnels qualifiés et peut vous orienter vers des confrères compétents sur des points particuliers mais également d’autres interlocuteurs tels que notaire, expert-comptable, expert en négociation, paie, conseil en développement des Ressources Humaines…

Le meilleur moment pour faire un audit social ?

Vous pouvez recourir à un audit social à n’importe quel moment de la vie de votre entreprise et quelle que soit son effectif. D’expérience, le recours à cet outil est plus fréquent à certaines étapes-clefs : accroissement rapide des effectifs, avant ou après une reprise d’entreprise ou un changement de direction, augmentation des conflits et des litiges individuels … Ce qui est important c’est d’avoir le temps, les ressources et l’envie de sécuriser ses pratiques.